19 mars 2008

Où je risque de passer pour un vrai freak...

trainJe viens de me faire totalement torcher à Tout le monde veut prendre sa place. Comme ça faisait plus qu'une semaine que j'étais pas allé jouer, j'ai reçu un courriel m'annonçant que j'avais trois parties bonus et là, je viens de perdre quatre parties d'affilée. En plus que la seule où je me suis rendu en élimination, c'était dans la catégorie cinéma. Jusqu'ici, je pensais que j'étais imbattable à ce sujet mais faut croire que les vieux films français, c'est vraiment pas ma tasse de thé. En tk, là je sais que c'est Jean Marais qui jouait Le Bossu dans la version de 1960.

Tiens tiens... je vous écris ça et y a comme un vieux souvenir d'enfance qui me revient à l'esprit. Quand j'étais gosse, ma mère avait voulu me montrer un truc sur le vidéo du cinquantième de mariage de mes grands-parents et elle avait mis la mauvaise cassette. Y avait justement la version de 1960 du film Le Bossu pis deux soirs plus tard, j'ai rêvé à ça. Je me suis réveillé en pleurs et en hurlements et j'étais toute en sueur. Ma mère est arrivée dans la chambre pis elle m'a pris dans ses bras. Elle m'a flatté les cheveux en me disant que tout allait bien pis après, j'ai eu de la misère à dormir pendant un bon deux semaines.

Je pense à ça et je trouve que depuis un bout de temps, je suis crissement chien avec ma mère. Je lui donne jamais de nouvelle, je suis full distant, je pogne les nerfs pour rien quand elle me pose des questions, j'y ai toujours pas dit que j'avais recommencé à fumer la toppe... Je pense que je vais essayer d'être plus smatte avec elle quand elle va revenir de Floride... Tsé, c'est pas de sa faute si elle comprend pas que je me crisse de pas mal toute. Elle a jamais pu comprendre avec mon père faque... C'est ce que Julie et moi on appelle la Jici's Attitude. C'est ça être né dans une famille éclatée faut croire...

Mais bon, je m'égare. Comme je vous ai parlé du film Le Bossu, j'ai comme un feeling que d'ici deux jours, j'vas me réveiller en sueur parce que j'vas refaire le même crisse de fucking rêve pis que ça va encore me crisser la chienne. Je suis comme ça. Le plus freak dans cette histoire de bossu là, c'est que quelques semaines après avoir retrouvé le calme, j'ai rêvé qu'il y avait une espèce de vieux louche qui sortait du bar en face de chez-nous pis là, il montait les escaliers. Il arrivait en face de notre porte d'appartement pis il se mettait à marmonner plein de trucs en se mettant à cogner comme un con dans la porte en beuglant. Une fois de plus, j'me suis réveillé en sueur sauf que là, je pleurais pas. Chus allé voir ma mère dans sa chambre pis là, elle m'a demandé ce qui se passait. Je lui ai raconté mon rêve pis là, elle m'a dit que c'était correct, que ça allait passer. Tout de suite après, ça s'est mis à cogner comme un con à la porte pis on pouvait entendre un gars ben chaud beugler dehors. Ma mère m'a dit de rester dans la chambre pendant qu'elle allait voir mais je me suis sorti la tête pour checker pis c'était le gars de mon rêve... Bizarre.

Quand j'avais cinq ans, j'avais écouté le début du film Le train de la terreur pis là, pendant trois mois de temps, je rêvais toutes les nuits que ma chambre était placardée de posters du film. Là, je capotais pis je crissais le camp de ma chambre mais rendu dans les escaliers, y avait comme une barrière invisible qui m'empêchait de descendre les escaliers. Faque là, c'était mes hurlements qui me réveillaient. Sinon, je rêvais que l'espèce de poupée qui était assis sur le bord de la fenêtre de ma soeur sortait de sa chambre pis là, elle se dirigeait vers ma chambre et là, elle me regardait dormir. J'ai donc passé trois mois sans vraiment dormir.

Un an plus tard, j'ai rêvé pendant six mois à toutes les nuits à deux astronautes qui se chicanaient et se poussaient. Ils rebondissaient dans le vide et généralement, je me réveillais dans le silence de la nuit, totalement mystifié. Mes parents ont fini par m'emmener voir une espèce de psychologue pis finalement, ils se sont séparés pis toute a arrêté.

Aussi, quand j'avais sept ans, pendant presque un an de temps, j'entendais une voix rapide redire tout ce que je disais pis sans que je sache pourquoi, ça a arrêté comme ça a commencé.

Tout ça pour vous dire que ce qui me fait chier dans mes défaites multiples à Tout le monde veut prendre sa place, c'est que je suis pas capable de changer mon pseudo, faque à chaque fois que je me plante sur une question conne, les autres joueurs voient que c'est un joelmartel de Chicoutimi qui se plante.

Fait chier.

Posté par joelmortel à 00:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Où je risque de passer pour un vrai freak...

    Maudite famille éclatée !!

    Moi aussi c'est froid pas mal avec ma famille.. Remarque que quand tu ne parles plus à ton père et à ta soeur et qu'il ne te reste plus que ta mère j'appele même pu ça froid.. J'appele ça frette en caliss hahaha

    Ma vraie famille maintenant c'est ma blonde et ma fille !!!

    Les autres me tombent sur les nerfs... J'étais un hermite dans le bois dans une autre vie, j'en suis presque certain.

    Posté par Dan, 19 mars 2008 à 08:52 | | Répondre
Nouveau commentaire