pouletDeux billets dans la même soirée. Ça doit être à cause de l'éclipse lunaire.

Très drôle...

Ce soir, c'était la diffusion de Curb Your Enthusiasm en version française à Super Écran. Comme je suis un fan fini de télévision, ça faisait donc deux jours qu'au fond de mon esprit, je me disais que ce soir, à 20h00, je serais devant la télé en train de me marrer à regarder dans quels quiproquos incroyables Larry David allait bien pouvoir se mettre.

Je finissais de travailler à 20h00 donc, en supposant que mon retour à la maison se ferait de la façon la plus efficace qui soit, je me disais que j'allais au moins manquer 11 minutes de la première demi-heure mais bon... Juste avant d'aller à ma pause du souper, un nuage sombre s'installe dans ma conscience. Une espèce de flash où je me revois ce matin, en train de me faire du café et vider le sac. Même pire que ça. Je me revois ce matin pogné à me faire du café décaféiné et en plus à vider le sac.

Après que ce cruel flashback ait assombri ma vision de la vie, je me suis dit: "Joe, il faut que tu achètes du café si tu veux pas te réveiller demain pis pas être foutu de pouvoir te faire du café". Rien de bien compliqué sauf que rappelez-vous, j'hypothéquais déjà 11 minutes de mon émission de télé donc, en présumant que j'arrête acheter du café et en incluant le temps que ça prendrait pour le faire moudre et le payer, on pouvait ajouter un bon 5 minutes de plus.

C'est pourquoi j'ai préféré sacrifier 5 minutes de ma pause de souper pour aller acheter du café en face, question de rentabiliser au maximum mon retour à la maison. 19h59, mon ordi de travail est fermé et je me précipite sur ma veste. 20h00, je m'allume une toppe et me dirige d'un pas rapide vers la maison. Tellement que d'habitude, je finis ma toppe d'après-job en avant de la caisse populaire et là, je l'ai fini en haut de la petite côte sur Racine. 20h11, c'est un Joël Martel presque essoufflé qui rentre dans son appartement.

Julie me regarde et me dit: "Mais oui mais chéri, t'es ben donc arrivé vite!"  Je manque répondre: "Mais mon amour, c'est parce que je voulais surtout pas manquer un trop gros boutte de Curb Your Enthusiasm!" mais dans un élan de génie absolu, je réponds: "Ben c'est parce que j'avais trop hâte de te voir mon amour et de regarder Curb Your Enthusiasm avec toi à mes côtés".

Convaincu d'avoir réussi sur toute la ligne, Julie me dit que je suis super gentil mais que Super Écran ne fonctionne pas. "Comment ça, Super Écran fonctionne pas?" que je demande en essayant de masquer la panique qui s'installe en moi. Julie pitonne 201 pour me montrer et effectivement, plein de lignes fuckées apparaissent à l'écran. Elle m'explique alors que c'est comme ça sur tous les postes sauf 2 ou 3.

Je me retrouve alors encore presque essoufflé sur le divan, à constater ce désastre et à zapper avec toute la désillusion du monde. "Ben voyons, c'est-tu un complot pour qu'y aille juste des émissions poches câlisse!" que je lance. Au 2, y avait l'insignifiant Match des Étoiles; à Télé-Québec, c'était les Francs-Tireurs mais le canal était jammé; au 4 y avait le valium télévisuel Destinées et enfin au 5, c'était L'Île de Michael Bay qui aurait pu être un osti de bon film si ça avait fini à 45 minutes, quand le gars pis la fille réussissent à sortir.

Curb Your Enthusiasm se terminait à 21h00 et naturellement, à 21h02, tous les postes fonctionnaient à merveille. Très drôle...

Type Bleu ou type Rock...

J'aime ne pas être pantoute d'actualité et probablement que je suis présentement en train d'écrire le billet le plus inattendu de 2008 à propos du Bye-Bye 2007. C'est que je l'avais écouté avec ma blonde le 31 au soir et disons qu'on a dû rire pas plus que 2 fois. Le lendemain, j'arrivais d'un party de famille avec Janick et Joël, mes deux beaux-frères, et là, comme ils l'avaient pas encore écouté, je le réécoute avec eux en me disant que si j'avais pas trouvé ça drôle, ça devait être à cause d'une affaire de fatigue ou je le sais pas.

Résultat: ça a ri peut-être 4 fois en tout. Ça, c'est Janick, sa blonde Isabelle, Joël et moi, tous cumulés ensemble. C'est pourquoi quelques jours après ça, je me disais que les critiques seraient vraiment destroy mais non, à lire les journaux, c'était délicieux, intelligent et habile pis toute le kit. "Câlisse" que je me suis dit intérieurement.

Étrangement, depuis quelques jours, j'ai eu plein de discussions avec du monde qui, sans trop savoir pourquoi, m'ont tous parlé du dernier Bye-Bye et sans exception, tout le monde a trouvé ça hyper plate, ennuyant, convenu pis tout ce que vous voulez comme adjectifs pas trippants à avoir quand t'étais supposé être comique.

J'ai bien aimé RBO quand j'avais huit ans mais quand je tombe sur un de leurs sketchs, je ne ris pus. Je trouve que ça a mal vieilli et je couperai l'herbe sous les pieds de certains en avançant que je crois sincèrement ne pas avoir mal vieilli pour ma part.

Toutefois, je vais vous avouer que c'est une toute autre chose pour la gang des Bleu Poudre. J'irais pas jusqu'à dire que tous leurs sketchs sont des réussites mais en matière de connerie, ces gars là étaient vraiment des rois. C'est pourquoi je vous souhaite une bonne fin de soirée avec ce classique de l'humour en vidéo: