12 mars 2008

Où des bottes qui puent me font presque pleurer...

botteJe lis pas mal de ces temps-ci et quand je sors fumer une cigarette, je m'amuse à m'imaginer de quoi j'aurais l'air si j'étais devenu écrivain. Je me dis que je serais peut-être un gars crissement hot et que je serais certainement plus fier de ma personne. Je mettrais pas ma grosse froque bleu marin et je ne mettrais plus ma paire de bottes qui fait que deux secondes après les avoir mises, je me mets à horriblement puer des pieds.

Je me dis que crisse que j'ai hâte que la neige soit partie juste pour que je puisse arrêter de mettre ces crisses de bottes là. Je me dis que ça serait pas un mauvais investissement de m'acheter tout de suite une nouvelle paire mais d'un autre côté, je me dis que ce que je sauve sur cette future paire de bottes, je pourrai le mettre sur ma future paire de Converse. Aussi, je sais pas comment je vais faire pour me débarrasser de ma vieille paire de bottes parce qu'elles ont une valeur sentimentale.

C'est probablement les seules bottes qui m'auront ému de toute ma vie. Je vais toujours me rappeler de ce matin où mes beaux-parents, René et Lise, sont arrivés dans mon appartement et m'ont dit: "Là Joël, tu vas arrêter de passer tes journées les pieds mouillés, ça a pas d'allure. On t'a acheté des bottes." Ils le savaient que j'étais tollé comme le crisse... en fait, Julie et moi, on était tollé comme le crisse. Y avait René qui me regardait avec son air complice et c'était totalement fascinant de voir dans ses yeux à quel point ça lui faisait autant plaisir que moi de m'avoir dégotté ces bottes là. En fait, je vous écris ça et j'ai les yeux pleins d'eau.

Je sais pus ça fait combien de temps que c'est arrivé... peut-être deux ans... peut-être même trois ans... Les choses ont pas mal changé. Je suis pas encore riche mais je suis pus tollé. Je fume pus de battes, juste des clopes. Je mange presque pus de chips et mon miroir m'en remercie tous les matins. J'ai un autre chat. Y parait même que j'ai la vie devant moi. Et j'ai des bottes qui chlinguent terriblement.

Posté par joelmortel à 01:23 - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Où des bottes qui puent me font presque pleurer...

    Tag

    Salut!

    J'te tague, va voir sur mon blogue pour les règlements...



    Cathy

    Posté par Cathy Martel, 13 mars 2008 à 09:29 | | Répondre
  • hahaha!

    Ouais! j'ai le même problème avec mes bottes! Mes pieds sentent ça pas d'bon sens!

    Posté par Simon, 13 mars 2008 à 17:06 | | Répondre
  • Personne va te le dire parce qu'en 2008 ça doit être looser de ne pas fumé de pot mais moi je suis bien content de savoir que tu as décidé d'arrêter tout ça.

    Continue d'écrire, arrête jamais, t'écris vraiment bien. Presque chaque fois tu me fais rire, et je suis pas un public facile !! Si t'écris un roman un jour je l'achète. J'aurais toujours aimé écrire, mais en attendant de recevoir "l'appel" je vais me contenter de lire, c'est ce que je fais de mieux !

    ciao et au plaisir de relire une de tes tranches de vie bien beurrée !

    Dan

    Posté par Dan, 14 mars 2008 à 09:10 | | Répondre
  • Caliss !!!

    Je viens de relire mon commentaire pis je m'écoeure moi même !! Je radote tellement, c'est incroyable. Oublie tout ça, pouvoir l'effacer je le ferais sur le champs.

    Retiens juste que je trouve que t'écris super bien, que j'aime bien venir sentir sur ton blog de temps en temps et c'est tout...

    Je devais être fatigué pour dire autant de conneries.

    Ciaoooo !!!

    Posté par Dan, 16 mars 2008 à 00:48 | | Répondre
  • Bottes qui chlinguent, voyagent loin

    Salut!!

    Me promenant de liens en liens, je suis tombé sur ton blog. J'ai lu le premier billet en me disant : "ok, c't'assez...... va t'coucher....." mais bon, je suis rendu aux bottes qui puent et j'arrive pas à peser sur le X. Ton p'tit monde est super intéressant, il m'a largement fait sourire alors voilà, j'ai envie de le faire découvrir à mes quelques lecteurs. Je l'ai mis en lien sur mon blog en espérant ne pas sortir de chez moi demain matin et mettre le pied dans un gros sac de merde. Si cela t'incommode (ton blog en lien) laisse-moi savoir... Merci!!

    Sophie
    (Moi aussi j'suis fatiguée...)
    (Plus il y a de parenthèses, plus yé temps que j'aille me coucher, tu catch?)
    (ouin, bonne nuit.)

    Posté par AeternA, 23 avril 2008 à 02:50 | | Répondre
Nouveau commentaire